NÉ EN 1973 EN FRANCE, VIT ET TRAVAILLE À TRÔO (LOIR-ET-CHER)

Les encres naissent en 2009, année où invité à la 5 e biennale de Tashkent (Ouzbékistan), il est contraint par la maladie de rester alité. « Là, cloué dans un lit, délirant, je rêve de peindre avec des bulles d’encre de Chine. Dès mon retour en France, je m’attèle à concocter un mélange d’encre de Chine et de savon. Puis, je me mets à la re- cherche d’outil pour peindre avec cette concoction. Dans la cave à vin de mon grand-père je trouve des entonnoirs en verre de la fin du XIX e siècle. J’ai trouvé mes outils. » Pour la Triennale de Vendôme, il réalise un ensemble exceptionnel qui l’entraine à concevoir son espace comme un environne- ment perceptif seulement ponctué par quelques portraits. Invité en 2009 par Oliviero Toscani à participer à un colloque à Venise, l’artiste préfère que sa participation se limite alors à une série de têtes réalisées au Bic et au Tipp-ex. Ces dernières présentées pour la première fois sont pour Seba Lallemand une manière de « dépasser une frustra- tion, une blessure, une douleur… »

Champagne, installation : 100 feuilles de papier glacé, encre, savon, 2015 Dessins au Bic et Tipp-Ex sur papier, dimensions variables, 2009-2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *