NÉ EN 1984, VIT ET TRAVAILLE À TOURS (INDRE-ET-LOIRE)

Deux espaces, un dédié à la projection, l’autre où sont installées les maquettes ayant servies pour la réalisation du film, telle est l’ambition de Mathieu Dufois pour cette Triennale. Terrain vague, Rue, Drive in sont donc «  des maquettes de papiers dessinées, et qui ont toutes été réalisées pour être intégrées dans le film Par les ondes (second opus de La Trilogie des vestiges). » Présentées comme « les organes vitaux du film », ces maquettes dévoilent leurs dimensions réduites qui soudain entrent en tension avec la monumentalité des images projetées. Comme aime à le souligner l’artiste : « La Trilogie des Vestiges est un projet composé de trois films courts, ou trois segments pouvant être perçus comme une entité autonome ou comme trois films distincts, trois films mettant en scène l’étendue d’une ville sous trois stades de temporalité : la Ruine, l’Altération, la Prospérité.  Chacun se distingue des autres par un aspect visuel, une trame narrative différente, mais tous se concentrent sur la question de la mémoire. 
La mémoire d’un lieu, d’une existence ou d’évènements antérieurs révélés par la ville et son archéologie. Une ville comme dotée d’un esprit humain qui projette ses propres souvenirs et les emploie pour lutter contre l’irréversibilité du temps. »

Terrain vague, Rue, Drive-In, ensemble de 3 maquettes sur papier dessiné, 2013-2014
Par les ondes (Opus n°2 de La Trilogie des vestiges), vidéo, 12.55 mn, 2014,

musique Marc Hurtado

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *